Vous êtes ici : Accueil > Antivirus Gratuit > Davfi, l'antivirus français?

Davfi, l'antivirus français?

Davfi, l'antivirus français? Après de longues années d’absence sur la scène de la cybersécurité mondiale, la France s’octroie enfin une solution antivirus, attendue pour bouleverser l’échiquier du marché de la sécurité informatique. En outre, le lancement d’une mouture pour smartphone est très proche dans l’optique de satisfaire les nombreux mobinautes français.

Éric Filiol, le parrain de ce projet reste confiant sur la performance de Davfi (Démonstrateur d’antivirus français et internationaux). Stuxnet, Duqu, Flame ainsi que les logiciels malveillants ultrasophistiqués ne parviendront pas à ébranler cet open source 100% français. L’Iran aurait pu pallier le virus Stuxnet qui ralentissait son projet nucléaire avec le logiciel antivirus Davfi. L’équipe a eu comme mission de concevoir un produit antivirus capable de révolutionner le paysage de la sécurité informatique et de mettre la France au sommet du secteur.

Davfi reste pour le moment en phase de développement puisque l’équipe n’a obtenu son financement que le mois de juillet 2012. En effet, le projet a nécessité le recours à un prêt public, entrant dans le cadre des investissements d’avenir, d’un montant de 5,5 millions d’euros. L’équipe travaille sur le projet depuis environ quatre mois. Il est important de souligner que la mouture finale pointera son nez à partir de l’année 2014. Par contre, une version pour les smartphones Android arrivera d’ici quelques mois, bien avant la fin de cette année selon les propos recueillis auprès du PDG de Nov’It, Jérôme Notin.

Éric Filiol affirme avoir trouvé une autre logique sur laquelle baser la lutte antivirale. En effet, cet expert veut inverser la tendance actuelle qui se résume à ceci : « de permettre tout ce qui n’est pas interdit ». Ce principe correspond à la logique économique des éditeurs qui escomptent vendre leurs mises à jour. En effet, quiconque peut créer un virus capable de mettre en danger un utilisateur PC sans qu’un antivirus soit apte à l’anéantir instantanément. La nouvelle vision consiste à « interdire tout ce qui n’est pas permis », c'est-à-dire que tout nouveau programme devra passer aux cribles d’algorithmes et de filtres spéciaux avant de rejoindre le système de la machine.

Le projet Davfi peut se permettre une telle démarche très originale puisqu’il ne court pas après les profits. Le plus important consiste à trouver la somme requise pour financer la recherche et le développement de Davfi. En parallèle, Éric Filiol ne cache pas l’orgueil dissimulé en ce projet par rapport aux soucis de souveraineté nationale. Davfi mettrait un terme à l’utilisation de solutions de sécurité étrangères au sein des administrations françaises.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Davfi, l'antivirus français?

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.