Vous êtes ici : Accueil > Antivirus Gratuit > Apple abattu par Flashback

Apple abattu par Flashback

Apple abattu par Flashback

Apple avait déjà connaissance d’une faille de sécurité dans Java, pourtant il a fallu que le botnet Flashback contamine plus de 600 000 Mac en utilisant cette anomalie pour qu’Apple se décide enfin à la corriger. Bien entendu un tel manque de réactivité a provoqué des dégâts mais a surtout remis en cause la façon dont est gérée la sécurité des systèmes d’exploitation. Fait d’autant plus accablant, cette anomalie de sécurité dans Java avait déjà été corrigée sous Windows. Dès lors tout le monde se demande si Apple n’a pas un léger retard ?

Eugène Kaspersky décide de prendre la parole et affiche clairement ses positions. Selon lui, il n’y a jamais vraiment eu de marge entre Mac et Windows puisqu’il a toujours été possible de créer des malwares à destination des Macs. Alors comment se fait-il que les Mac ont été relativement épargnés jusqu’à présent ? Apparemment, le mot de passe qui est requis avant ouverture d’un ordinateur Mac est un élément dissuasif pour les malwares qui ne parvenaient pas à passer outre cela. Malheureusement, les choses ont changé depuis que Flashback est parvenu a dépasser cette barrière.

Autre analyse inquiétante, Eugène Kaspersky affirme que ses chercheurs constatent une augmentation du nombre de malwares dédiés au Mac.  Fashback serait donc l’inauguration de toute une série de malwares à destination des Macs. Les cybercriminels ont bien compris l’avantage qu’ils ont à cibler les utilisateurs de Mac. Seule solution pour Apple effectuer les même démarches que Microsoft 10 ans plus tôt : investir dans la sécurité, dans des cycles de mises à jour plus rapides, dans des audits lourds du code de son système d’exploitation et de ses logiciels.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Apple abattu par Flashback

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.